•  

    La saison 1 était déjà très prenante, rappelez-vous, je l'avais notée ici.

    Notée 7,5/10 sans hésitation de ma part au premier volet, la saison 2 ne baisse pas le pied...Bien au contraire, elle élève encore le débat sur la conspiration politique, révélant l'existence d'une pieuvre nationaliste ("la reichswehr noire") aux ramifications profondes dans la police et l'armée allemande.

    Gereon se verra confier des missions hautement risquées, dont celle de démonter un complot visant les plus hautes autorités politiques en place.

    Question intrigues, nous sommes sur des sables mouvants. Elles sont en effet sans cesse renouvelées: enquête sur le meurtre d'un collaborateur proche de Gereon, bataille pour identifier un train recelant des quantités impressionnantes d'or, etc...

    Et puis, il y'a les personnalités de Gereon et Charlotte. Gereon est ambitieux, honnête et fiable, mais il souffre encore énormément psychologiquement de la perte de son frère sur le champ de bataille...Sans compter son amour inconditionnel pour la compagne de son défunt frère, amour qui le gène horriblement...Cela n'empêche pas cet amour d'exploser à l'écran même s'il reste discret aux yeux du monde, nous dévoilant au passage de très belles images de la passion et de l'insouciance.

    En tant qu'assistante dans la police criminelle, Charlotte Ritter est un diamant brut dont Gereon ne saurait se passer. Charlotte brille par ses observations, sa perspicacité, sa volonté permanente de se sortir de sa condition sociale misérable.

    Les interprétations de Liv Lisa Fries (Charlotte) et de Volker Bruch (Gereon) ne faiblissent pas... Les trois derniers épisodes, assez intenses émotionnellement parlant, vont souder ce duo Gereon/Charlotte qui ne connaîtra guère de répit. 

    Il n'y a pas à dire : La chaîne Canal + ne s'est pas trompée en choisissant cette série dans ses diffusions régulières...

    MA NOTE (SAISON 2) : 8/10

     

    Partager via Gmail Yahoo!

  •  

    Girl's Expérience (Saison 2).

     

     

    Histoire 1 Erica/Ana

    On retrouve dans cette saison l'actrice qui interprète Marcella (Anna Friel) dans une série que j'avais déjà eu l'occasion de commenter ici.

    Disponible sur Amazon prime, cette seconde partie de saison de Girl's Expérience n'est franchement pas au niveau de la première qui titillait, par moment, le légendaire film Basic Instinct. (voir ici ma critique).

    Cette seconde saison est essentiellement orientée vers les fantasmes d'un couple lesbien, dont nous suivons la trajectoire (chaotique et déviante) de la rencontre à l'évolution de leur couple ... Tout semble bon à prendre pour étaler des scènes de sexe, parfois perverses ou clairement pornographiques.

    Le scénario navigue dans le brouillard le plus complet, sans ligne directrice clairement définie. 

    Il y'a juste une infime corrélation avec la première saison, l'une des deux étant escort girl.

    Les personnages ne sont pas assez travaillés, l'aspect psychologique trop souvent écarté, et même si c'est assez bien joué, on en vient à plaindre les deux actrices qui se sont retrouvées dans cet exercice totalement dénué d'intérêt pour leurs carrières respectives.

    L'une des choses que l'on peut également regretter est l'absence totale d'humour, ce qui aurait donné un côté pétillant à cette saison, et la repique des décors de la saison 1. 

    Je n'ai donc pas poursuivi jusqu'au bout, et si j'avais dû mettre une note, probablement aurait-elle été proche de 4/10 compte tenu des lacunes de cette histoire.

     

    Histoire 2 Bria

    Cette histoire s'oriente vers une direction radicalement différente. Ici, nous suivons le parcours d'une femme qui était probablement escort girl par le passé. L'héroïne est contrainte de travailler étroitement avec la police et de changer complètement d'identité et de cadre de vie. 

    Elle est ainsi complètement "reformatée" et doit subir divers entraînements (parfois éprouvants) pour satisfaire aux exigences de sa nouvelle vie. 

    Beaucoup de questions se pose non seulement sur son parcours avant cette étape mais aussi et surtout et sur l'intérêt de cette nouvelle vie, ce qui rend cette saison relativement intéressante sans pour autant être être vraiment palpitante.

    Malgré son talent évident, l'actrice Carmen Ejogo* peine fortement à faire resurgir le côté glamour de la première saison...Mais l'on adhère quand même à cette démarche de scénario, qui renouvelle un peu la série.

    Le tout est assez appréciable, mais cela aurait pu être bien mieux. Une note de 6/10 pour cette deuxième histoire n'est pas imméritée. 

    * Ci-dessous l'actrice Carmen Ejogo.

    Girl's Expérience (Saison 2 et 3).

     

     

     

    NB : Je vous rappelle que vous pouvez également suivre mes écrits sur http://gestiondevie.over-blog.com/

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  •  

    The Man In The High Castle (Saison 4)

     

    Cette saison 4 a un petit goût d'amertume. Avant de la visionner, j'ai su que c'était la dernière. Alors forcément, quand vous avez aimé absolument tout ce que vous a montré cette série jusqu'à présent, vous espérez un final épique.

    Des films ou des séries sur le sujet brûlant du nazisme, il en existe énormément. La plupart sont décevants quand ils ne s'inscrivent pas strictement dans le contexte de la seconde guerre mondiale ou la recherche des meurtriers de masse (menées parfois bien plus tard).

    Est-ce à dire que les oeuvres de SF sur le nazisme sont d'emblée vouées à l'échec ? je ne le pense pas...Mais clairement, il faut déjà dégager un budget énorme pour recréer un univers dérivé du national socialisme dans une autre période temporelle.

    Une fois ce budget obtenu, encore faut-il le dépenser utilement et surtout, avoir une bonne histoire à raconter... Et c'est rarement le cas, sauf pour cette série unique en son genre. 

    La saison 4 nous révèle la vraie nature des personnages principaux. Sans spoiler, les antihéros comme le reichmarshall John Smith ou les inclassables comme l'antiquaire Robert Childan devront faire des choix cruciaux...tout comme la femme du reichmarshall ou Juliana, contraintes elles aussi à prendre des décisions au moins aussi délicates.

    Le portail temporel découvert permet toutes les supputations possibles et une certaine régénérescence de la saison, sans que sa présence ne ridiculise la série...Je dirais même qu'au contraire, son existence bonifie cette ultime saison, avec les questions que peuvent se poser légitiment tous les fans de cette série sur le final : John Smith va-t-il fuir dans ce monde parallèle pour retrouver son fils ? Si, oui, le fera-t-il avec femme et enfants ? Juliana peut-elle revenir dans l'univers de John Smith ? Si oui, que viendra-t-elle y faire ?

    Cette saison 4 se dévore à la vitesse de la lumière...Car oui, on a vraiment envie de savoir ce qu'il va arriver à Juliana, à la rebellion noire communiste et à John Smith et consorts. En ce qui me concerne, le final a été une grosse déception. Je ne m'attendais pas à quelque chose d'aussi noirâtre et à certains virages malsains pris par quelques personnages principaux, sans les nommer directement. J'aurais aimé qu'il y'ait des échappatoires pour quelques personnages, mais le scénariste en a décidé autrement.

    Adieu à l'acteur Rufuss Sewell, qui a trouvé ce rôle à la hauteur de son talent. J'ai cherché, cherché vainement à revoir l'une de ses prestations dans un film quelconque, mais ses apparitions semblent être aussi rares que celles des éléphants roses. Gageons que nous le reverrons bientôt dans une production quelconque, tout comme Alexa Davalos (Juliana).

     

    MA NOTE (SAISON 4) : 6,5/10 

    The Man In The High Castle (Saison 4)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • You (Saison 2)

     

    Ce n'est pas parce que j'ai créé mon site internet de critiques cinéma que je vais pour autant arrêter celui-ci, qui compte encore de nombreuses visites. Je compte y poster bien d'autres articles, et je serai un peu plus libre sur la forme pour le faire, étant donné que mon site m'impose un certain formalisme.

    Aujourd'hui, j'ai décidé de parler de la Saison 2 de "You". Vous vous souvenez, j'avais déjà critiqué la saison 1 ici.

    Comme je viens de terminer la Saison 2, le moment est venu de livrer mon sentiment sur celle-ci.

    J'en avais déjà parlé dans ma critique de la saison 1, je trouvais que le personnage n'était pas trop taillé pour jouer le psychopathe de service. Déjà physiquement (contrairement à Dexter) mais aussi psychologiquement.

    Cette saison 2 lève le voile sur pas mal d'interrogations légitimes, en particulier dans ce fameux domaine psychologique. C'est ainsi que l'enfance de Joe resurgit de temps à autre et nous livre des informations précieuses sur son cheminement personnel.

    Joe n'est pas Dexter, mais il se "dexterise" de temps à autre, et ce n'est pas pour nous déplaire. Son obsession pour la vie des autres prend une toute autre tournure, et il arrive même à paraître sympathique, surtout quand il protège son entourage immédiat, en particulier une jeune femme naïve des griffes d'un prédateur sexuel.

    Cette saison 2 s'est avérée nettement un cran au dessus de la première saison, pour ne pas dire vraiment jouissive.

    En effet, Joe doit redémarrer complètement sa vie à zéro, faire table rase du passé et s'exiler dans une autre ville sous une autre identité...Avec toutes les contraintes techniques que cela suppose et qui sont assez bien détaillées.

    Et puis, les faiblesses de Joe avouées en off affinent la psychologie de son personnage. Peut être n'est-il pas si psychopathe qu'il en a l'air, ou du moins, peut-être souffre-t-il d'une pathologie plus proche de l'érotomanie ou du trouble obsessionnel que de la sociopathie.

    Lorsque l'on observe son comportement, il parait (du moins en apparence), très sociable et parfaitement conscient du tort qu'il peut causer aux autres...Il est donc capable d'empathie, une notion normalement complètement étrangère aux psychopathes.

    La pathologie dont il souffre vraiment peut en tout cas ouvrir une belle piste de réflexion pour le(s) scénariste(s) chargés de la saison 3...

    Tous ces éléments positifs cumulés m'amènent à reconsidérer la note de 6,5 attribuée à la première saison pour la porter à 8 pour la saison 2.

     

     YOU (SAISON 2) : 8/10

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Bad Banks (2018)

     

    Crédit Photo et Vidéo :  Letterbox, Iris Production, ZDF, Arte, NETFLIX 

     

    Résumé : Jana Liekam est une jeune femme promise à un bel avenir dans la finance. Licenciée d'une banque luxembourgeoise, elle est obligée d'aller travailler pour la concurrence allemande... et va prendre conscience de l'étendue de certaines malversations et du comportement peu scrupuleux de son milieu professionnel.       

     

    J'ai revu l'inénarrable "Loup de Wall Street" dernièrement, et j'avais déjà entamée cette série qui traite également du même sujet, mais sous un prisme un peu différend. 

    En l'espèce, l'intérêt est de suivre le parcours d'une jeune prodige de la finance, Jana Liekam, brusquement licenciée d'une grande banque luxembourgeoise, et prestement invitée à rebondir chez la concurrence allemande (Global Invest). 

    L'on retrouve ici une actrice plutôt méconnue et habituée des seconds rôles (Paula Beer, qui avait déjà fait une apparition dans "le chant du loup" dans le rôle de Diane) qui a su saisir l'opportunité idéale d'éclabousser cette production de tout l'étendue de son talent, jouant divinement la carte émotionnelle.

    Ambitieuse, ses ruses pour se soustraire à diverses pressions venant de toutes part m'ont évoqué un animal blessé nageant au beau milieu d'une meute de squales affamés.

    Chapeau bas aussi à l'acteur Barry Atsma (alias Gabriel Fenger, à l'extrême droite de la photo ci-dessous), supérieur de Jana, qui se distingue par son rayonnement naturel à l'écran. 

    Bad Banks (série, 2018)

    C'est instructif, polémique, sulfureux et parfois délicieusement décadent, quoi que l'on y comprenne à la finance.

    Après beaucoup d'atermoiements, une saison 2 verra finalement le jour (voir ici)...Et l'on ne peut que s'en féliciter.

     

     MA NOTE GENERALE : 7,5/10  

     

     

    NB : désolé pour la bande annonce, introuvable en VF ou VOST !

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It




    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique