• Electric Dreams (série, 2017)

    Crédit photo et vidéo : Channel 4, Amazon vidéo

    Résumé : Cette coproduction anglo-américaine adapte au petit écran des nouvelles de science fiction de Philippe K. Dick (auteur bien connu des amateurs du genre).

     

    Lancés par un générique envoûtant (voir ci-dessous), les épisodes de cette série de science-fiction sont assez irréguliers d'un point de vue qualitatif.

    Ce qui est surtout susceptible de décevoir, ce sont les touches finales d'une bonne partie de ces épisodes, qui, sans vouloir en dire plus, nous laissent un petit goût d'inachevé dans la bouche.

    En sus, le fil narratif est assez lent, ce qui est largement compensé par le très grand soin apporté à la conception des scènes, sans compter la présence de guest-stars qui "mouillent la chemise" et crédibilisent fortement l'ensemble.

    Autre caractéristique que l'on peut, au choix, aimer ou détester, l'omniprésence du kitsch dans les décors ou l'habillage des acteurs (assez logique finalement puisqu'il s'agit de l'univers SF des années 60 de l'auteur des nouvelles, Philip K. Dick).

    Je tire mon chapeau aux concepteurs qui ont eu le mérite de vouloir se lancer dans cette adaptation, sachant qu'elle allait forcément nécessiter un budget conséquent.

    Dans tous les cas et même si certains épisodes peuvent être jugés décevants (en comparaison d'autres qui sont très relevés), Electric Dreams est une série qui porte bien son nom et qui fera travailler notre imagination à plein régime.

    MA NOTE GENERALE : 6,5/10

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Wolf Creek (Série, 2016)

    Crédit photo et vidéo : Greg Mc Lean, Stan

     

    Résumé : un sérial killer écume l'Australie à la recherche de ses proies...Mais parfois, le traqueur devient traqué, non seulement par la police locale mais aussi par d'anciennes victimes revanchardes.

     

    Paysages désertiques, vies spartiates et situations cornéliennes/dramatiques, voilà ce qui vous attend dans cette série qui m'a rappelé les aspects les plus rudes de "The Walking Dead", surtout pour son côté survie en milieu hostile. Ames sensibles, s'abstenir impérativement...Quant à aux autres, bienvenue dans un monde sauvage et implacable, qui revient parfois à faire de l'homme un animal comme les autres, incité par la nature à conserver ses plus bas instincts de primates.

    Le mélange du glauque, du dérangeant et de l'horreur forme un cocktail assez captivant dans cette production, d'autant qu'elle nous renvoie à des milliers de kilomètres du confort douillet de nos vies citadines.

    Le scénariste, sacrément doué, utilise souvent la suggestion (images de chaines, "flashs" du tueur, etc...) pour communiquer l'angoisse au téléspectateur. Si vous aimez "the walking dead" et que vous êtes en plus un grand fan de "Koh Lanta" (voire même fan de trail), vous ne pouvez pas passer à côté de cette composition spécialement concoctée pour vous. Notez que Wolf Creek est un spin-off des films Wolf Creek 1 et 2, et que cette série n'est disponible pour l'instant qu'en version originale sous titrée.

    MA NOTE  GENERALE : 7,5/10

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • La suite de mon palmarès agrémenté de quelques images...

     

    Under the dome (2013) : du jour au lendemain, un immense dôme translucide coupe une petite ville du reste du monde. Des luttes intestines vont alors survenir entre les habitants coincés sous ce dôme...Adapté d'un best seller de Monsieur Stephen-King, c'est au début très surprenant, puis...l'on s'enfonce dans un train train quotidien qui vire au n'importe quoi. Je ne suis manifestement pas le seul à avoir lâché cette série en cours de route... http://www.programme-tv.net/news/series-tv/72921-under-the-dome-pourquoi-il-n-y-aura-pas-de-saison-4/

    Ces séries que je n'ai jamais su ou pu terminer...Suite et fin.

    Crédit vidéo : Amblin Entertainment, CBS, DreamWork Télévision

     

     

    Wayward Pines (2015) : Un agent des services secrets est envoyé en mission spéciale dans la petite ville de Wayward Pines pour enquêter sur la disparition inquiétante de deux agents de son bureau. Malheureusement, cet agent a un accident en cours de route...A son réveil, il découvre qu'il est complètement coupé du monde extérieur et que les habitants de Wayward Pines ont des comportements étranges avec des règles qui le sont tout autant. La première saison est vraiment une réussite et je vous la conseille fortement...Quant à la deuxième, elle n'a plus le même charme à mes yeux, l'intrigue principale ayant été largement dévoilée en fin de première saison avec des morts importantes...Mais je ne peux en dire plus pour ne pas vous gâcher le plaisir (comme vous le savez, "spoiler" n'est pas mon genre !).

     

    Ces séries que je n'ai jamais su ou pu terminer...Suite et fin.

    Crédit Vidéo : Chad Hodge, Chaine Fox

     

    Fear the walking dead (2015) : série dérivée de "The Walking Dead" avec le même univers mais sans le talent et le budget...Les personnages ne sont pas attachants pour deux sous et les morts vivants sont beaucoup moins réussis et effrayants. Pour moi, c'est malheureusement du "sous-Walking Dead" avec ce que tout cela comporte comme conséquences directes sur l'intérêt de cette série.

     

    Chance (2016) : un neuropsychiatre va s'attirer des ennuis par l'intermédiaire de l'une de ses patientes qui est mariée avec un policier véreux... Une surdose de psychologie, une carence abyssale d'action et une intrigue maigrelette, son compte était bon pour l'arrêt au bout de 3 épisodes...

     

    The Américans (2013) : Les tribulations d'un couple d'espions du KGB opérant aux Etats-Unis dans les années 80, sous une fausse identité. Ces deux là sont tellement professionnels qu'ils peuvent en deviennent parfois détestables, c'est d'ailleurs ce petit côté humain qui leur manquait pour que je poursuive leurs aventures.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Ces séries que je n'ai jamais pu ou su suivre...

    Des goûts et des couleurs, on ne discute pas, dit une expression latine. Cette citation prend tout son sens lorsque l'on parle de cinéma et à fortiori de séries....

    Car visionner une nouvelle série, c'est toujours un peu "casse-gueule", disons-le clairement.

    Très souvent, vous décrochez dès le départ ou au contraire, vous "accrochez" mordicus...

    Cela devient un peu plus compliqué lorsque vous les regardez d'un oeil distrait et/ou curieux en attendant qu'elles deviennent captivantes pour vous, souvent parce qu'untel (qui est un très bon ami qui a les mêmes goûts de que vous !) vous a promis que c'était LA SERIE du moment à ne pas rater, qu'elle était géniale, hilarante, etc...ou tout simplement parce que vous souhaitez "laisser sa chance au produit".

    Focus sur quelques-unes de ces séries que je n'ai pu poursuivre pour une raison ou une autre...C'est parti.

     

    1/ "Les 100"(2014). 100 jeunes délinquants issus d'une station spatiale sont renvoyés sur la terre, dont personne ne sait ce qu'elle est devenue après une apocalypse nucléaire...A la fin du premier épisode, j'ai eu l'impression d'avoir affaire à une série essentiellement destinée aux adolescents. Difficile pour un quadra comme moi de s'y intéresser, j'ai abandonné assez rapidement !

    2/ "Stitchers" (2015). une jeune femme doit fouiller la mémoire de gens récemment décédés grâce un procédé technologique nouveau, ceci afin de résoudre des énigmes criminelles...Pioche originale côté scénario, sauf que l'actrice principale est froide comme un glaçon voire antipathique, et que les enquêtes ne sont pas plus exaltantes que cela après les trois premiers épisodes...Au suivant !

    3/ "The last man on Earth" (2015). Ce Robinson Crusoé des temps modernes se retrouve seul sur la planète après une pandémie mondiale. Seul ? pas vraiment, puisqu'il ne va pas tarder à faire la connaissance d'une survivante excentrique et rigolote. La première saison est vraiment attractive et délirante, la deuxième vire au puéril et au pathétique en exploitant toujours les mêmes thèmes (pour synthétiser: nourriture, sexe, hygiène corporelle).

    4/ "Américan Gods" (2017). Au départ, nous avons affaire à un détenu qui sort de prison...Une fois sorti, celui-ci se dégote un job (bizarroïde !) de gardien d'un dieu nordique réincarné qui lui en fait voir de toutes les couleurs pour obtenir ses services. Ce patron "divin", plutôt louche et mal fagoté (ça part mal pour une divinité !) est en fait en pleine guerre ouverte contre d'autres divinités liées aux nouveaux médias...Que dire... Sinon que je n'ai même pas terminé le premier épisode de la série, tellement j'ai trouvé cela soporifique !

     

     

    La suite au prochain épisode !.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It




    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique