• Passengers (film, 2016)

    Crédit photo et vidéo : Sony Picture Entertainment, Original Film, Village Rodshow Pictures

    Résumé : Un vaisseau spatial contenant 5000 personnes en hibernation fait route vers une nouvelle planète habitable. Suite au dysfonctionnement de l'une des capsules d'hibernation, l'un de ses passagers (Jim Preston) se réveille 90 ans avant la fin du voyage. Seul dans ce vaisseau, il va ensuite vivre une idylle avec une autre passagère (Aurora Lane). Le couple va devoir se surpasser pour affronter un péril imminent.

    Une histoire inspirée d'une nouvelle de Philippe K. Dick (le voyage gelé). Bien que l'histoire mette beaucoup de temps à se mettre en place, l'on se prend facilement d'affection pour le personnage principal incarné par l'acteur Chris Patt. Je dirais qu'il est suffisamment persuasif dans son interprétation pour nous permettre de tenir pendant le laps de temps où ce film patine un peu faute d'action et d'intrigue.

    Passengers ("passagers", film, 2016)

    Il est ensuite solidement épaulé par l'actrice Jennifer Lawrence qui redonne un second souffle à ce récit avec son charme évident à l'écran.

    Passengers ("passagers", film, 2016)

    Sur le plan des acteurs et de leurs représentations, cela s'apparente sans doute à un "sans faute". Sous un angle scénaristique, en revanche, il y a beaucoup de choses à dire. Non seulement, comme je le disais plus haut, l'histoire patine un peu au début mais en plus, le scénario m'a semblé cousu de fil blanc, surtout le final (qui, passez-moi l'expression, est prévisible à des millions d'années lumière !).

    Si l'on ne fait pas trop la fine bouche, les points forts surclassent largement tout le reste : des scènes spatiales ahurissantes de beauté, un vaisseau spatial au décor majestueux, sans oublier des effets spéciaux de tout premier ordre...Cette romance intersidérale en devient vite enchanteresse tant l'on se laisse aisément emporter par sa poésie et sa féérie.

    MA NOTE GENERALE : 6/10


    2 commentaires
  • Otez-moi d'un doute (film, 2017)

    Crédit photo et vidéo : Karine Tardieu

    Résumé : Erwann est démineur en Bretagne et vit seul avec sa fille, âgée d'une vingtaine d'années, qui est enceinte. Lors des analyses prénatales de cette dernière, il découvre que son père naturel n'est pas son vrai père... Dès lors, il n'aura plus qu'un seul but : dénouer le fil de la vérité sur son père.

    Comme le laisse présager l'affiche promotionnelle du film, François Damien et Cécile de France sont les deux personnages centraux de cette histoire. Guy Marchand n'occupe finalement qu'un rôle très secondaire mais il prouve qu'il a encore du talent sous le pied.

    François Damien s'acquitte de son rôle avec maestria, lui qui était pourtant assez souvent cantonné aux personnages humoristiques par le passé. Comme d'habitude, Cécile de France hérite du rôle d'une femme entreprenante et pleine de vie. (A l'instar de François Damien, l'on aimerait également la voir évoluer dans d'autres registres !).

    Très psychologique et jouant constamment sur la corde sentimentale, ce film est très attrayant malgré quelques longueurs par ci par là et quelques ellipses temporelles malvenues. Une comédie intimiste plutôt réussie qui se caractérise par une grande simplicité.

     

    MA NOTE : 7/10

     

     


    2 commentaires
  • La vie très privée de M. SIM (film, 2015)

    Crédit photo et vidéo : Karé Productions

    Résumé : M. SIM est une personne ordinaire à qui rien ne semble réussir...Après avoir perdu successivement son travail et sa femme, il se voit offrir une opportunité professionnelle inattendue : vendre une brosse à dent révolutionnaire et écologique en parcourant le sud de la France...

    Malgré un scénario qui peut paraître horriblement banal, ce film est un véritable plaidoyer pour la réalisation de nos plus profondes aspirations. Ce road movie psychologico-sentimental d'un homme à la dérive nous gratifie d'un numéro d'acteurs vraiment exceptionnel, au premier rang duquel figure un Jean-Pierre Bacri qui nous fait allègrement oublier les personnages mécontents qui lui sont naturellement attribués dans d'autres productions.

    Ce film représente pour moi quelque chose de pur, d'intense, de raffiné, qui "décolle les mirettes" et débouche le nez dans la monotonie ambiante du cinéma français. Un digne représentant du cinéma national, comme on en fait plus beaucoup (malheureusement !) avec une chute ô combien inattendue. Du scénario aux représentations des acteurs, tout est à dévorer goulûment, même sans grand appétit cinématographique. Alors, oui, je sais, certain(e)s me reprocheront d'avoir été payé pour en dire autant de bien, mais cela m'est bien égal !

    MA NOTE GENERALE : 7,5/10

     

    NB : j'en profite au passage pour vous souhaiter à tous et à toutes une excellente année 2018, il n'est pas impossible que je réanime mon ancien blog oublié dans la galaxie de la blogosphère. (hum...goût du défi ?)

     


    4 commentaires
  • L'expérience interdite ("flatliners", film, 2017)

    Crédit photo et vidéo : Further Films, Laurence Mark Productions, Screen Gems, Village Roadshow Pictures

     

    Résumé : cinq étudiants en médecine se lancent dans une expérience destinée à découvrir ce qui se passe après la mort cérébrale. Pour cela, il vont tour à tour se mettre en état de mort clinique par des arrêts cardiaques volontairement provoqués afin d'être ensuite réanimés...Mais après ces phases expérimentales, leurs personnalités vont radicalement changer. Remake de l'expérience interdite de Joel Schumacher (1990).

    J'avais en mémoire un assez bon souvenir de l'expérience interdite (1990), surtout du scénario que j'avais trouvé vraiment envoûtant de bout en bout.

    Ce remake m'a clairement semblé un cran au dessus de la version originale car même s'il reprend les grandes lignes du scénario de base, il sait s'en écarter suffisamment pour lui apporter une certaine touche de fraîcheur avec une brochette de jeunes acteurs doués et prometteurs.

    L'expérience interdite ("flatliners", film, 2017)

    De mémoire, la version originale était beaucoup plus sombre et nettement moins dynamique, sans compter que celle-ci signe une performance de tout premier ordre sur les effets spéciaux (dont vous avez un aperçu ci-dessous), qui nous entrainent dans un monde féérique.

    L'expérience interdite ("flatliners", film, 2017)

    Les personnages sont séduisants, les dialogues bigrement efficaces et le scénario ne se départit jamais de sa crédibilité jusqu'à la fin tout en jouant avec nos nerfs. Pour moi, ce film est une belle réussite, ce qui n'est malheureusement pas toujours le cas de tous les remakes de films !

    MA NOTE GENERALE : 7,5/10

     

     

     

     


    2 commentaires
  • Loue-moi (film, 2017)

    Crédit photo et vidéo :  My Family, Davis-Films, W9, OCS

     

    Résumé : Léa vit en colocation avec sa meilleure amie, Bertille. Les deux copines travaillent pour une société de location de personnes, ce qui leur permet d'arrondir leurs fins de mois. Lors de l'une de ces missions, Léa va revoir l'un de ses amours de jeunesse et sera empêtrée dans ses mensonges pour le reconquérir.

    Le scénario (peu recherché et ultra-prévisible) collectionne les mièvreries et les minauderies au point que l'on peut se demander s'il n'est pas exclusivement destiné aux très jeunes/adolescents. Quand l'insouciance est exagérée et que les futilités prennent le dessus la majorité du temps sur le petit écran, le spectacle peut être assez incommodant.

    Alison Wheeler et Déborah François sauvent ce film du naufrage in extremis par leurs talents d'actrices respectives. L'humoriste Gad Elmaleh fait une succincte apparition et permet aussi à cette comédie de surnager vaille que vaille, tout comme Kev Adams, dont la note humoristique est loin d'être inutile...Mais le talent de ces acteurs est inhibé par la mauvaise qualité du script.

    Une comédie qui manque clairement d'inspiration et qui tombera un peu trop vite dans les oubliettes cinématographiques.

    MA NOTE GENERALE : 5,5/10

     

     

     


    2 commentaires