• Blindspot

    Crédit photo et vidéos : Warner Bros vidéo, NBC

     

    Si vous aimez l'action et le suspens, Blindspot est la série qu'il ne vous faut pas rater. Tout commence à New-York, où le FBI retrouve une jeune femme (l'actrice Jamie Alexander, alias "Jane Doe") enfermée dans un sac de sport, lequel a été abandonné en plein milieu d'un lieu public très fréquenté.

    Le corps entier de Jane est recouvert de nombreux tatouages aux motifs variés. Qui est-elle et pourquoi a-t-elle été abandonnée là dans ces conditions ? elle est bien incapable de répondre à ces questions car elle est devenue complètement amnésique...

    Deuxième question essentielle, pourquoi ces tatouages sur son corps et que signifient-ils exactement ?

    Seule solution pour retracer son histoire, examiner à la loupe les tatouages présents sur son corps.

    Blindspot

    Au fur et à mesure de l'enquête, le FBI s'aperçoit que ces tatouages ont tous un lien étroit avec des affaires criminelles passées ou futures. Pourquoi le corps de Jane deviendrait-il la poule aux oeufs d'or du FBI ? c'est tout l'objet de la série.

    Pour prendre la tête du petit groupe du FBI en charge de Jane, les scénaristes ont opté pour l'acteur Sullivan Stapleton dans un rôle qui lui va comme un gant.

    Blindspot

    Cette série déborde de vitalité en accumulant des scènes d'actions à profusion, non sans s'attacher également à dépeindre la la psychologie des personnages.

    Elle n'est pas sans rappeler non plus "les Experts" ou "NCIS" pour ce qui est de l'usage systématique des technologies de pointe dans le domaine de la police scientifique.

    Autant être prévenu d'avance, vous avez intérêt d'être en forme pour regarder Blindspot. En effet, la moindre phrase peut avoir son importance et les dialogues se font à bâtons rompus pour tenir constamment en haleine les téléspectateurs..

    Notez qu'à l'heure où j'écris ces lignes, une saison 3 a été reconduite alors que beaucoup s'inquiétaient du sort de la série (dont les dernières audiences avaient été jugées décevantes).

    On aime :

    - La qualité et l'originalité du scénario 

    - Les parcours de vie des personnages

    - Les scènes d'action spectaculaires qui n'ont rien à envier à James Bond

     

    On aime pas

    - dialogues trop nourris et trop techniques en phase d'enquête

    - les indices tirés par les cheveux grâce à des logiciels surperformants

    - le côté survitaminé de la série

     

    MA NOTE GENERALE : 6,5/10

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  • The fall

    Crédit photos et vidéos : BBC two, RTE One

     

    The Fall, c'est avant tout un combat psychologique âpre entre une enquêtrice teigneuse (incarnée par la pulpeuse Gillian Anderson) et un redoutable tueur en série. (Jamie Dornan, parfait dans son rôle).

    Gillian Anderson devient Stella Gibson, inspectrice parachutée d'urgence pour résoudre une série de crimes commis dans le nord de l'Irlande.Théâtre de cette chasse à l'homme sans pitié : Belfast.

    Contrairement aux thrillers classiques, ici, nous connaissons déjà l'assassin assez tôt puisque nous le suivons même dans sa vie de tous les jours...Mais dans ce cas là, me direz-vous, quel est l'intérêt de suivre cette série ?

    C'est d'abord que le criminel, (qui excelle dans l'art de se faire passer pour un père de famille tranquille), possède plus d'une corde à son arc et qu'il apprécie également narguer ceux qui sont à sa traque !.

    The fall

    C'est ensuite que Stella Gibson présente des fragilités psychologiques évidentes malgré son apparence de femme libérée et sa poigne certaine dans la gestion de ce type de dossier sensible. 

    The fall

    De mon point de vue, nous sommes ici dans une série un grand S, et ce au moins jusqu'à la saison 3 qui était peut être la saison de trop au vu du déroulement du scénario. 

    Chapeau aux producteurs en tous cas. Une adaptation française de "The Fall" a été produite en version française (voir ici). Reste à savoir si elle sera de la même trempe...

     

    On aime :

    l'approche psychologique des personnages (un point clef dans la réussite de cette série). 

    - le combat psychologique permanent entre le tueur et l'enquêtrice

    - les rebondissements à répétition, l'action

    On aime pas :

    - la saison 3 (un poil ratée, limite soporifique par moments)

    - quelques invraisemblances dans le scénario

     

     MA NOTE GENERALE : 7,5/10

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  • Get out

     

     Crédit photos et vidéos : 

    Blumhouse ProductionsMonkeypaw ProductionsQC Entertainment

     

     

    La plupart des critiques étaient élogieuses pour ce film sorti très récemment dans les salles françaises. Get Out était en effet célébré comme un chef d'oeuvre du septième art, et d'aucuns y voyaient même la renaissance du genre horreur/thriller.

    Le débat est lancé, mais pour ma part, je serai forcément plus mesuré dans ma critique. Il faut dire aussi qu'il me semble avoir été habitué à plus sanglant voire plus palpitant encore, en poussant la comparaison avec "In the dark" ou "The Walking Dead" dans le rayon des séries (pour ne citer que ces deux exemples).

    Néanmoins, il faut quand même rendre à César ce qui est à César...Malgré une entame que j'ai trouvée particulièrement poussive et extravagante, ce film parvient ensuite à nous tenir constamment en haleine jusqu'à la toute dernière minute. 

    Le résumé ? Chris Washington est un jeune afro-américain qui s'est amouraché de Rose Armitage, laquelle est blanche. Cette dernière souhaite le présenter à ses parents à l'occasion d'un séjour, mais Chris craint que cette union ne soit pas vue d'un bon oeil par ses parents en raison de sa couleur de peau. Aux premiers contacts, Chris s'aperçoit que ses futurs beaux parents se montrent très hospitaliers, mais une série d'événements curieux vont provoquer son inquiétude.

    Get out

    Ce n'est pour moi pas le film du siècle, loin de là, ni même le must du film d'horreur. Je dirais tout simplement qu'il s'agit d'un assez bon thriller, tout public, qui a le mérite, au passage, de montrer du doigt les failles béantes qui subsistent encore au sein des différentes communautés de la société américaine.

     

    On aime :

    - Un scénario qui laisse place à toutes les suppositions, même les plus folles

    - des acteurs qui sont crédibles dans leurs rôles respectifs

    - la dénonciation du racisme ordinaire qui sévit encore aux Etats-Unis

    On aime pas :

    - La mise en place de l'intrigue, beaucoup trop longue

    - le trop plein de comportements étranges (vous me direz, cela fait partie du scénario, mais cela aurait pu être plus court...)

     

     MA NOTE GENERALE : 6,5/10

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  • Papa ou Maman 2

    Crédit photo : Chapter 2, Pathé, M6 Films, Nexus Factory, Fargo Films

     

    Retour au cinéma français avec "Papa ou Maman 2". Cette comédie était sans prétention particulière et elle est de meilleure cuvée que le premier opus.

    Petit résumé : entre Vincent (Laurent Laffite) et Florence (Marina Foïs), c'est un peu "je t'aime moi non plus" et le torchon brûle. Séparés et en instance de divorce, ils habitent maintenant juste en face l'un de l'autre (!). C'est pratique pour la garde partagée des enfants, mais aussi pour les règlements de compte !.

    Et des comptes à régler, il y'en aura à la pelle, car Vincent et Florence souhaitent refaire leur vie avec de nouveaux conjoints en oubliant totalement leurs déboires sentimentaux du passé...Pour autant, nul besoin de se rappeler impérativement du premier volet de leurs aventures amoureuses pour suivre cette suite.

    C'est une comédie sentimentale pétillante à l'humour corrosif, conçue pour séduire le plus large public possible avec deux acteurs sympathiques. En somme, un assez bon divertissement qui touche au but à de multiples reprises (nous faire rire) et qui se prête assez bien au visionnage en famille.

    On aime :

    - la complicité entre Marina Foïs et Laurent Laffite (elle saute aux yeux, et s'est peut être renforcée grâce à M. Poulpe et sa recette pompette ? voir ici, âmes sensibles s'abstenir).

    - l'humour (souvent potache, plus rarement vulgaire ou gras).

    On aime pas :

    - Un scénario un peu trop taillé à la hache, et dans le prolongement, un final trop prévisible.

    - certaines scènes qui manquent de finesse et qui durent trop longtemps.

     

    MA NOTE GENERALE : 6/10

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  • You Me Her (Série)

    Crédit photo : Audience network

     

    Vous prenez un couple marié (BCBG), d'une trentaine d'années qui s'enlise dans la monotonie et une jeune étudiante escort girl occasionnelle qui va croiser leur chemin. Vous mélangez l'ensemble avec beaucoup d'amour, un brin de délicatesse et un peu de piment.

    A l'arrivée, vous obtiendrez forcément cette série qui chambarde complètement notre vision traditionnelle du couple, avec une touche glamour et un humour poussant parfois jusqu'au trash. Je dirais que cette série est presque irrésistible de sensualité et de drôlerie, tout en posant les bonnes questions des conséquences directes du polyamour. 

    Un trio amoureux peut-il s'aimer comme les couples classiques ? Quelles pourraient être les répercussions psychologiques consécutives au maintien coûte que coûte d'un triangle amoureux ? Quel jugement porterait l'entourage direct et indirect si ce "polyamour " venait à être affiché publiquement ?

    Au fond, peu importe que le thème soit si curieux, que l'histoire soit improbable et que les dialogues ne volent pas bien haut, car l'essentiel est là : le charme des premiers épisodes est tel qu'il est difficile de ne pas pousser la porte des épisodes suivants. Après tout, la nature humaine n'est-elle pas bien plus complexe qu'il n'y parait ?. Honni soit qui mal y pense !.

    Ce triangle amoureux, avec toutes ses qualités et ses défauts, vaut bien que l'on s'y attarde encore un peu, pourvu qu'il ne cesse de nous surprendre dans une deuxième saison qui en toujours en cours de production actuellement.

    On aime :

    - Un sujet brûlant traité avec légèreté (le polyamour)

    - le côté naturel des personnages

    - Le format de la série (moins de 32mn par épisode)

    - le physique des deux actrices principales (il faut bien l'avouer !)

     

    On aime moins :

    - les voisins inquisiteurs (trop caricaturaux)

    - les jurons à profusion dans certaines scènes

    - des dialogues qui auraient pu être mieux travaillés

     

    MA NOTE GLOBALE : 6/10

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires