• Knightfall (série, 2017)

    Histoire remaniée d'un ordre mythique, celui des templiers, un ordre qui fut dissous et persécuté sous le règne de Philippe le Bel, Roi de France.

    Knightfall (série, 2017)

    Crédit photos et vidéo : chaine History 

     

    Epique, vous avez dit épique ?

     

    Les amateurs d'hémoglobine retrouveront divers combats sanglants dans lesquels les plus fines lames du royaume de France croisent le fer.

    Il y'a de belles volontés scénaristiques, à commencer par celles qui entretiennent l'esprit chevaleresque d'antan, le tout mêlé à un soupçon de mythologie... Mais en même temps, cela aurait été une faute de goût énorme de ne pas mentionner l'incontournable graal !

    Ainsi, les premiers épisodes se dégustent aussi lentement qu'un bon vin, tant l'arôme scénaristique promet une belle cuvée. L'enjeu était de taille : susciter l'engouement du public pour un ordre religieux mythique oublié.    

    Exit les excès de vie, c'est plutôt la rusticité qui est mise à l'honneur. Pour des hommes de foi se disant templiers, vous me direz, c'est la moindre des choses. (mais cela n'était pas gagné d'avance !). La vision est monacale, les banquets et autres joyeusetés du moyen âge n'ayant pas leur place chez les templiers.

    La camaraderie  qui anime ces hommes revient aussi constamment au devant de la scène...Les templiers s'appellent "frères" entre eux, ce qui sonne toujours comme un cri du coeur. 

    Certes, vous trouverez bien ici et là quelques péchés de chair, fruits d'un amour interdit. Mais rien d'orgiaque, que des scènes fugaces, presque effleurées par la caméra.

     

                                         L'histoire d'amour inventée entre Landry (à gauche ci-dessous) et la reine de France provoquera quelques rares scènes osées

    Knightfall (série, 2017)

     

    Knightfall préfère aller à l'essentiel, loin des excès de certaines séries. Parce que l'histoire des templiers le vaut bien, pour reprendre une certaine publicité. Mais peut être aussi plus sûrement pour se démarquer, et cela marche plutôt bien !.

    Les chevaliers du temple semblent constamment partir en quête de quelque chose d'inatteignable. Et ils n'ont manifestement peur de rien, mis à part de la colère de dieu. Et lorsque qu'ils se querellent, c'est toujours en famille...Loin des regards de la famille royale ou de la population.

      

    L'épique jusqu'au ridicule ?

     

    L'épique jusqu'au ridicule ? peut être. Parfois caricaturale, la série se permet aussi quelques largesses avec l'histoire de France. 

    La violence et le manque de personnages féminins (surtout dans la saison 2) ne favorisent pas l'accès "tout public". En même temps, cette série est "brut de décoffrage" parce qu'elle démontre la brutalité d'une époque. Pourrait-on se satisfaire, par exemple, d'une série tout public sur le même sujet qui ne ferait que dans "la guimauve télévisuelle" ?   

    Et puis, rien ne parait hautement contestable, hormis les largesses historiques. L'acteur britannique Tom Cullen fait excellente figure dans sa tunique flanquée de "la croix de vermeille". Une croix de vermeille que l'on appelait d'ailleurs également "croix du temple", "croix des templiers"  encore "croix de la milice du temple".

    Knightfall respecte le mythe et entretient la fascination envers cet ordre. L'alchimie entre le scénario, la musique épique et le côté noble de certains personnages fonctionne à plein régime. L'effort (colossal) sur les costumes d'époque, les figurants et la musique épique confèrent à cette série une certaine crédibilité  que l'on ne peut raisonnablement pas lui renier.

    On lui pardonnera donc volontiers ses quelques travers qui feront sûrement bondir les historiens. Et à la lueur du final de la saison 2, l'on aurait plutôt tendance à remercier les producteurs (américains et tchèques) d'avoir autant investi dans l'histoire de France ! 

     

    MA NOTE GENERALE : 7/10

     

    « Alliés (allied, 2016)Quelqu'un doit mourir (série, 2020) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,