• Interview de Tiphaine Daviot, actrice

     

    J’ai le plaisir de recevoir sur mon blog l’actrice Tiphaine Daviot, qui compte déjà de nombreuses années de carrière cinématographique, avec pas moins de 12 films et séries tournés (voir ici).
    Au sein de ces dernières productions, se trouvent notamment Hippocrate (film, 2014), L’ascension (film, 2017) pour n’en citer que quelques unes parmi les plus connues, mais aussi quelques web-séries (Machine/Machinette, Yes I do) et des courts-métrages (les Bigornaux, James Murdock et le Retour de Xanto).
    Tiphaine, merci de te prêter au jeu de cette interview.
    Question un peu banale pour commencer. Etre actrice a-t-il toujours été un rêve pour toi ou une révélation tardive ?
    Rêve d’enfant ! Depuis toute petite déjà….Après entre le fantasme et la réalité...
    Tu es issue de l’école de Théâtre «Les enfants terribles», fondée en 1993 par l’ancien comédien Jean-Bernard Feitussi. Pourquoi avoir choisi cette école pour te perfectionner et pas une autre ? Quels souvenirs marquants en gardes-tu ?
    Je l’ai choisie parce que j’aimais bien le titre, haha !  Véridique, je me disais que c’était cool d’être une enfant terrible. J'avais une très chouette promo et de très chouettes profs ;)
    Lorsque l’on regarde ton parcours avec beaucoup de recul, tes interprétations de personnages au début des années 2010 dans «Plus belle la vie», «Joséphine Ange Gardien» ou «Commissaire Magellan» semblent avoir lancé ta carrière. Peut-on considérer cette affirmation comme vraie ? Quelles sont les personnes qui t’ont vraiment aidée à franchir les paliers de la figuration ou des seconds rôles ?
    Cela n’a pas lancé ma carrière…cela m’a juste nourrie et permis de payer mon loyer. Les bigorneaux, zone blanche ou HP, ont lancé ma carrière. Goal of the dead aussi un peu ;)
    Je n’ai jamais fait de figu. Mais le premier rôle des bigorneaux qui est un court et qui a reçu le César l’année dernière ainsi qu'un joli second rôle dans "Zone blanche" sur France 2, m’ont beaucoup aidée.
                                                                               Extraits : les bigorneaux
    Au sujet des rôles, justement … Quels sont ceux que tu affectionnes particulièrement et pourquoi ? Est-ce que tu as déjà refusé des rôles ou des scénarios ?
    J’aime les histoires. Et notamment celles que j’aimerais regarder en tant que spectatrice. Donc peu importe le moyen (ciné/télé/plateforme..) Oui, j’ai déjà refusé pas mal de projets qui ne me motivaient pas, que je n’avais pas envie de défendre. Le rôle aussi évidemment est primordial. Et j’aime quand on prend des risques (Les films de genre, le fantastique ou encore des sujets qu’on n'a pas l’habitude de traiter…)
    A ton actif, tu comptes déjà beaucoup de longs-métrages, de courts-métrages, de séries et web-séries…N’est-ce pas un peu trop chronophage pour toi, comment gères-tu ton emploi du temps ? Finalement, pourrait-on te voir un jour sur les planches car il ne te manque que ça? 
    Honnêtement non ! En fait, ce qui est compliqué, c’est que c’est toujours tout en même temps. Donc, faut jongler. Et aussi rien en même temps. Faut apprendre à gérer ces moments de vide. Et ils sont beaucoup plus difficiles à appréhender que les moments de rush de boulot.
    En revanche, j’ai démarré par le théâtre, il faut que tu revoies tes fiches haha. J’ai beaucoup joué au théâtre jusqu’à encore il y a peu. J’adorerais remonter sur les planches…
    Quel est l’acteur ou l’actrice qui t’a le plus impressionnée sur les tournages jusqu’à présent ?
    C’est dur cette question. haha. Laurent Capelluto dans Zone Blanche ainsi que Renaud Rutten. Wim Willaert dans HP, monstrueux acteur flamand. Et tellement d’autres et des plus jeunes bien sûr…C’est trop compliqué cette question. En tout cas ce qui m’impressionne, c’est la qualité de l’acteur et la part humaine qui va avec. C’est même capital, quelqu’un de bien quoi.
                                                              Bande annonce Zone Blanche. 
    Avec quel réalisateur aimerais-tu travailler à l’avenir et pour quelle raison ?
    rolalaaaa j’aimerais retravailler avec un paquet avec qui j’ai déjà tourné surtout. Quel pied !
    Question sans langue de bois, un poil philosophique… Avoir une page Wikipédia et un profil «Allociné» n’est-il déjà pas un aboutissement pour un acteur ou une actrice ?
    hahahah non je ne crois pas. Les prix c’est pas mal déjà. Le nom sur une affiche ça fait plaisir aussi ;)
    Merci de ton concours, Tiphaine, je croise les doigts pour la suite de ta carrière dans le cinéma. Est-ce que tu as quelque chose à ajouter?
    Merci :) et non rien à ajouter, merci de ton intérêt et vive les histoires !! On fait un chouette métier.
    Propos recueillis par Alexandre DUQUESNE.
    tous droits réservés
    Copyright http://critiquescinema.eklablog.com
    « Vol 93 (film, 2005)Unbelievable (série, 2019) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , ,