• Amoureux de ma femme (film, 2018, à l'affiche actuellement)

     

    Amoureux de ma femme (film, à l'affiche actuellement)

     

    Crédit photo et vidéo : France 3 Cinéma, Versus Production

     

    Résumé : Daniel recroise par hasard un vieil ami (Patrick) qui vient de changer de compagne. Daniel va les inviter à dîner en compagnie de son épouse, mais il est loin de se douter de l’ampleur du charme de la nouvelle petite amie de Patrick (Emma). Adaptation d’une comédie théâtrale (l’envers du décor, de Florian Zeller).

     

    Daniel Auteuil qui adapte une pièce de théâtre (jugée souvent médiocre) en film, des critiques cinématographiques acerbes (un aperçu ici) qui pleuvent, trois acteurs de renoms (Auteuil, Depardieu, Kiberlain) en tête d’affiche dans un film français, il n’en fallait pas plus pour attirer mon attention.


    Honni soit qui mal y pense, mais je lis souvent les critiques des films avant de me rendre dans les salles obscures... En effet, j’aime écouter l’avis des autres avant de visionner une œuvre mais je n’en tiens pas forcément compte car je suis plutôt du genre à suivre mon instinct et à aimer me forger ma propre opinion.

     

    Aussi, ce n’est pas parce que la meute de cinéphiles aboie que je vais aboyer avec elle. Les critiques ont beau avoir la dent dure vis à vis de ce film, cela ne me dérange pas le moins du monde de me faire l’avocat du diable si je trouve que cela en vaut la peine.

     

    Et dans le cas présent, ce déferlement de mépris me paraît totalement injustifié...Pourquoi ? d’abord parce que j’ai passé un bon moment devant ce film, et que je n’ai manifestement pas été le seul. Certes, nous n’étions pas nombreux dans la salle, mais je peux vous assurer que personne n’est parti avant la fin, alors que je m’attendais pourtant à ce que cela soit le cas vu la teneur des critiques.

     

    Je ne vais pas non plus vous dire qu’il s’agit du meilleur film d'Auteuil ou de Depardieu (nous en sommes sûrement loin). Mais ces deux là nous fournissent encore une prestation artistique de qualité bonifiée par la présence d'une Sandrine Kiberlain au sommet de son art et très en verve.

     

    Quoi qu’il ait pu être dit ici et là, le scénario est bien au dessus de ce qui est proposé dans beaucoup d’autres films français dont l’on nous vante les mérites à tout bout de champ… Un scénario qui ne repose finalement que sur la nature (fictive ou réelle ?) des rapports qu’entretiennent Daniel et la belle Emma (Adriana Ugarte, presque trop caricaturale en mangeuse d’hommes). Tout l’attrait du film réside dans ce doute entretenu régulièrement, au point que l’on se pique assez facilement à ce jeu de la vérité jusqu’à la fin.

     

    Côté revers, Daniel Auteuil s’est un peu trop servi en se réservant la part du lion à l’écran, et il aurait pu retailler certains aspects peu reluisants de la pièce de théâtre (dialogues et clichés notamment). Mais cette cuvée Depardieu/Auteuil n’est pas si mauvaise, d’autant qu’elle magnifie certains endroits mythiques à l’écran (Venise et Ibiza).

     

    MA NOTE GENERALE : 6/10

     

    « The crossing (série, 2018)Safe (Série, 2018) »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 19 Mai à 08:52

    j'aime Daniel Auteuil ! bonne journée

    2
    Samedi 19 Mai à 18:18

    Très bon acteur, que j'apprécie aussi...bon week-end à toi ! ;-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :